• l'Univers est vivant

     

    life.jpg

    Les galaxies sont des organismes vivants faites de particules qui cultivent les atomes un peu comme du plancton, et la matière est constituée d'atomes fossilisés après macération, un dispositif digestif complexe constitué par l'induction électromagnétique et la subduction planétaire et galactique.
     
    Les planètes sont des fossiles des banquises de matières digérées des sortes de barrières de coraux de l'espace qui s'agglomèrent et s'accrétent pour capter tous les ingrédients nécessaires à la reproduction de l'espèce et continuer la colonisation de l'espace, source inépuisable de leur expansion, ces particules consomment des atomes et des particules au-delà des frontières de l'univers, l'expansion, comme une girafe qui va chercher les plus hautes branches pour se nourrir.
     
    Toutes les créatures et la nature de notre planète sont représentatives de ce processus naturel, bien sûr un Dieu créateur est absent puisque ces atomes et particules ne sont pas la vie telle que nous la concevons et ne conservent que l'empreinte primitive de la reproduction magmatique.
     
    Dieux, messies et prophètes sont des innovations intellectuelles humaines que n'avaient pas nos ancêtres, nos ancêtres vouaient des cultes aux éléments et pour leur santé, tous les éléments se nourrissent d'autres éléments, l'eau, la terre, l'air, la vie, les atomes, les particules, le magma, tous se nourrissent et digèrent ce qui est à leur portée, notre terre et l'univers mastiquent et digèrent perpétuellement tout ce qui est à leur portée parce que notre environnemental terrestre et sidéral est simplement vivant, les animaux et les arbres et les coquillages fossilisés ont été digérés par les matériaux, pour soi-même la décomposition est aussi une digestion par les éléments, partant de ces constats nous ne sommes plus les seules espèces de l'univers.
     
    La ceinture de Kuiper et le nuage d'Oort sont les réservoirs naturels des masses nécessaires à la production d'atomes et de particules du système solaire, lorsque la densité électromagnétique ou atomique diminue ces masses tombent ou sont captées par les grandes planètes et finissent par se désintégrer avec un calendrier sans importance, ce système offre une régulation naturelle de la masse des planètes et de leur gravitation, par exemple le Soleil en se consumant brûle de la masse que la gravitation corrige dans son système par de nouvelles accrétions de matières, d'atomes et de particules, cela même si le Soleil n'en profite pas directement, l'intérieur du système solaire a la nécessité d'un poids d'une masse stable ou égale pour couver et nourrir en permanence son environnement.
     
    Les cultes évoluèrent en même temps que le cerveau humain était capable d'observer et d'expérimenter son environnement, toujours dans la fonction de se protéger, et notre espèce sut tirer partie de son évolution en construisant des formes et des représentations qui lui permirent aussi d'acquérir les moyens d'une reconnaissance ethnique et de survivre après le corps physique puis de retourner à la vie par ses propres moyens.
     
    Ces immenses pièges d'atomes fossilisés que sont les planètes servent à attirer et à capter les atomes pour nourrir les nuées de particules regroupées en colonies qu'on désigne par le mot galaxie, toute matière nouvelle et organismes nouveaux apparaissant massivement impacteront les nouvelles générations de particules, selon moi le big bang primordial n'est pas isolé à notre univers, tout décrit notre espace à deux pôles sans quoi aucune interaction électromagnétique ne serait possible, notre univers à quelque part un pôle qui lui ressemble en espace et en temps mais peut être moins vaste.
     
     
     
    Sur une planète 1,7 fois la Terre et +, les animaux de 400 tonnes ne seraient pas rares.
     
     
     
    L'expansion plus rapide que la lumière parce que le rayonnement lumineux diffus est constant et a devancé le processus chimique de l'impact de la lumière sur les particules affectées par une photosynthèse alimentaire, les particules énergivores ou anthropophages du cosmos se nourrissent de la matière pulvérisée dans l'espace sous forme d'atomes et de particules qui se fossiliseront à nouveau à la vitesse de la lumière pour renouveler le processus jusqu'à l'épuisement de leur énergie.
     
     
     
    C'est pour cette raison que nous trouverons beaucoup d'astres lumineux dans l'univers, ils alimentent le tissu de leur espace en atomes et en particules nécessaires à la reproduction des colonies nommées galaxies.
     
    Les atomes qui forment un caillou auront mis plusieurs milliards d'années d'une macération cosmique avant de s'agglomérer en dépôt de matière pour former un caillou.
     
     
     
    Le rayonnement diffus de l'univers a modifié le comportement des particules noires dès le big bang, pas d'expansion ni de gravitation sans une source lumineuse, c'est le premier changement atomique survenu qui restera l'empreinte figée du comportement des particules noires du cosmos, ces particules qu'on ne détecte pas encore répètent ce qui leur est arrivé une première fois et ne peuvent plus varier du moule, les particules n'avaient pas de plan initial, pas de mémoire, parce que le cosmos était et est encore un espace vierge, un CD vierge, existant mais sans information sans empreinte, le Big Bang est cette empreinte définitive de la reproduction magmatique.
     
    Les astres naissent avec des poussières et des gaz puis générent des planètes et c'est la seule chose ou singularité qu'est capable de reproduire notre univers depuis le début de son histoire et puis ça ne changera jamais c'est un mouvement éternel, ceci pour vivre dans un espace d'énergies favorables à la reproduction de milliards de particules quantiques vivantes d'une vie proche des coraux mais transparentes et infiniment plus petites, et puis vu la masse d'éléments constitutifs de notre biologie et les énergies qui sont produites dans une galaxie cela procure une forme d'intelligence de la galaxie que j'estime aussi organisée qu'une ruche ou un nid de fourmille avec une matrice, vous pouvez me citer au prix Nobel pour cette nouvelle conception vulgarisée de la naissance des galaxies et des univers.
     
    Nous sommes les seuls dans notre système solaire et le panorama est vaste profitons en le mieux que nous pouvons, protégeons notre planète et ses habitants, chaque jour est une fête peu importe le temps.
     
    Cette recherche ne met pas en doute la théorie de la relativité de Mr Albert Einstein, car elle révèle que l'univers est vivant, avec un corps et un espace et une dimension qu'on peut résoudre en années lumière.
     
    Je m'intéresse en autodidacte à l'univerobiologie, la vie des atomes et des particules et leurs réactions dans les milieux biologiques différents, leurs adaptations à la vie organique et physique avec comme référence de base la théorie de l'évolution des espèces de Mr Charles Darwin, mais aussi à la biologie des planètes magmatiques et froides et à la vie inorganique décrite comme toxique par les sciences que peuvent créer des conditions extrêmes, par exemple sur une planète hyper froide avec des lacs et des mers de méthane les atomes et les particules ont créé de la vie atomique adaptée aux conditions, des lacs avec des piranhas de méthane, cette exploration pour détecter l'origine d'une intelligence dans notre système solaire, elle peut être une entité lumineuse, sombre ou gazeuse, sans contact avec l'homme et pas de la même curiosité.    
                                                                                                              Dominique Rapaz 2017
     
     
  • what I hate

    what I hate.jpg

  • Mon corps de lettres 3D

    Sur ce blog vous entrez dans l'inconnu du quotidien, vous découvrez après soi-même mon corps de lettres 3D, une oeuvre d'art intellectuelle pour développer le génie naturel et dissimulée en interstice dans mon identité depuis la naissance dont j'ignorais l'existence et que j'ai découvert tardivement, tous les corps de lettres ne sont pas semblables et vous découvrirez également des modèles masculins et féminins sélectionnés par soi-même au hasard de l'actualité, de la notoriété public et professionnelle, terminés ou en cours de finitions, pour une exposition artistique temporaire sur le passé et le présent et le futur des corps de lettres.     

    Lire la suite